Title

Ville, village et société dans Ville cruelle d’Eza Boto: une analyse structurale comparative

Subject Area

French and Francophone Studies

Abstract

Culture millénaire fermement établie, la vie au village est progressivement supplantée, en Afrique occidentale, par la montée des grandes métropoles européennes tentaculaires.

Contrairement aux vues communes qui posent ville et village comme deux entités antagonistes, Eza Boto promène un regard lucide sur la ville et le village à travers les yeux de Banda. Il expose une réalité connue du monde aujourd’hui, celle de la ville tentaculaire, mais il dresse aussi un portrait du village réaliste et propose que ce qui a longtemps été considéré comme un groupe d’entités antagonistes ne seraient, dans la réalité, pas si éloignées.

Paradoxalement, si la ville regarde le village de haut, elle ne peut plus vivre sans lui, et vice-versa. Dans cette étude, je me propose d’aborder cette question du regard sur la ville et le village selon trois axes. Pour commencer, je place ces deux modèles de construction sociale du regroupement en parallèle et analyse l’expression de la désillusion dans chacun de ces espaces telle qu’elle est présentée par l’auteur. Ensuite, toujours à partir des arguments de Boto, je propose d’étudier comment la ville contribue, de loin, à la destruction de l’identité forgée par les siècles de vie au village et comment le village tente de survivre malgré tout. Enfin, je termine en expliquant comment, même si radicalement différents, ces deux mondes sont définitivement liés par les mouvements et les échanges humains, commerciaux et financiers.

Brief Bio Note

Biographie

Marion Crackower est actuellement Instructeur à LSU (Louisiana State University). Elle est diplômée de l’Université de Bordeaux III avec une maitrise d’Histoire. En 2001, elle entre à l’IUFM d’Aquitaine. Elle obtient son Master de Français en 2010 à l’Université de Louisiane de Lafayette, et elle travaille actuellement sur son Doctorat. Marion travaille depuis treize ans comme professeur des écoles. Elle a enseigné dans deux pays (France et USA) et deux états (Louisiane et Massachusetts). D’un point de vue académique, Marion s’intéresse à l’Histoire, la littérature française du 19ème et 20ème siècle, à la paralittérature et au roman policier.

Keywords

Afrique, Ville, Village, Regard, Société, Quête d'identité

Location

Coastal Georgia Center

Presentation Year

2016

Start Date

4-7-2016 9:20 AM

End Date

4-7-2016 9:40 AM

Embargo

11-7-2015

This document is currently not available here.

Share

COinS
 
Apr 7th, 9:20 AM Apr 7th, 9:40 AM

Ville, village et société dans Ville cruelle d’Eza Boto: une analyse structurale comparative

Coastal Georgia Center

Culture millénaire fermement établie, la vie au village est progressivement supplantée, en Afrique occidentale, par la montée des grandes métropoles européennes tentaculaires.

Contrairement aux vues communes qui posent ville et village comme deux entités antagonistes, Eza Boto promène un regard lucide sur la ville et le village à travers les yeux de Banda. Il expose une réalité connue du monde aujourd’hui, celle de la ville tentaculaire, mais il dresse aussi un portrait du village réaliste et propose que ce qui a longtemps été considéré comme un groupe d’entités antagonistes ne seraient, dans la réalité, pas si éloignées.

Paradoxalement, si la ville regarde le village de haut, elle ne peut plus vivre sans lui, et vice-versa. Dans cette étude, je me propose d’aborder cette question du regard sur la ville et le village selon trois axes. Pour commencer, je place ces deux modèles de construction sociale du regroupement en parallèle et analyse l’expression de la désillusion dans chacun de ces espaces telle qu’elle est présentée par l’auteur. Ensuite, toujours à partir des arguments de Boto, je propose d’étudier comment la ville contribue, de loin, à la destruction de l’identité forgée par les siècles de vie au village et comment le village tente de survivre malgré tout. Enfin, je termine en expliquant comment, même si radicalement différents, ces deux mondes sont définitivement liés par les mouvements et les échanges humains, commerciaux et financiers.